Les tendances Web design de 2019

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ne soyez pas timide ! On le sait, vous adorez les décomptes et les tops 10 (psst… nous aussi !). C’est pourquoi, après un survol des tendances design 2018-2019 et un coup d’œil sur ce qui enflammera les médias sociaux tout au long de 2019, on vous propose de porter notre regard sur ce qui définit le design Web en ce moment. L’année étant déjà bien entamée, c’est le moment de constater quelles sont les tendances qui se sont éteintes et quelles sont celles qui ont réellement pris de l’ampleur.

Texte et typographie 

Le texte prend de plus en plus de place en 2019. Il est au centre de la conception et fait partie des animations. Il remplace parfois même les images jusqu’à devenir le seul élément design.

Source : Bornfight — Digital Innovation Company;

Il n’est pas nouveau d’affirmer que l’attention de l’utilisateur est limitée. Il faut donc aller droit au but dès l’arrivée de ce dernier sur un site Web. L’en-tête devient donc le lieu idéal pour communiquer rapidement, intégrer les appels à l’action et les messages clés.

Source : montgagehub

The bold type

On voit ainsi apparaître des en-têtes où le texte saute aux yeux. Il est parfois superposé à de la vidéo.

Source : Austin Eastciders

Dans d’autres propositions, il peut tapisser mur à mur le haut d’une page avec des caractères texturisé, en crevé ou gras, qui ne passent pas inaperçu.

Source : Huffington Post

Il peut aussi briser la monotonie d’une page à l’aide d’animation ou en étant disposé de manière décalée dans l’espace.

Source : Les Salins 2018/2019

Sérif ou sans sérif, là est la question

Avec le désir de rendre accessible plus rapidement le message vient la simplification de la typographie. Ce phénomène était déjà visible en 2018, si l’on songe à l’effacement de l’empattement dans les logos de grandes marques.

En 2019, le mélange entre police sérif et police sans sérif s’assume davantage. Les deux genres s’accordent plus facilement pour créer des compositions éclectiques.

Source : 99designs

La police sérif est décorative et distinctive. Elle est personnalisable et attire naturellement l’œil.

Toutes ces stratégies de sublimation du texte et de la typographie appuient, en continuation, la volonté que l’utilisateur se concentre sur le message et non sur la marque. La marque, quant à elle, se veut familière et déjà intégrée à nos habitudes de consommation.

Couleurs et formes

Parallèlement aux esthétiques minimalistes, au combo noir et blanc et au brutalisme, qui ont pris de l’expansion vers la fin 2018, on retrouve encore, en 2019, les dégradés de couleurs par gradient, bien établi depuis 2017, les couleurs saturées, les néons et les grands aplats de couleurs.

      

Source : FÊTE DE TROP de Marion Ben-Lisa          Source : Hedgehog Fibres de Belu

Si les teintes sont définitivement irradiantes et vibrantes, les formes, elles, se veulent douces et naturelles. Elles s’imbriquent, se chevauchent et s’entremêlent au texte pour créer des dimensions plus profondes et complexes.

Les designers délaissent les structures géométriques et les grilles pour des formes organiques et imparfaites qui donnent de la profondeur au design. On veut ici, souligner le côté convivial et humain du site Web.

 

 

 

 

 

Source : 99 Designs Source                                              Source : Outcrowd sur Dribbble

Tout comme la typographie personnalisée et exubérante, l’utilisation de formes abstraites intrigue par son asymétrie et ses contours irréguliers.

Source : elji-group

Photos et illustrations 

Les images de 2019 sont inclusives et diversifiées. Tous les jours, le Web connecte ensemble des milliers de personnes de culture, d’habiletés et de profils sociodémographiques complètement différents. Les designers ne peuvent plus se permettre de passer outre sur la question de la représentation.

 

 

 

 

 

Source : Nowness                                        Source : Iweb via Medium

On voit donc émerger des figures abstraites et iconoclastes qui réfutent la représentation figurative d’humain. On préférera le collage et l’illustration qui laissent plus de place à l’imagination.

Source : Medium

Cette technique donne l’occasion à tout un chacun de s’identifier et de se sentir inclus dans les personnages et les figures proposés.

Entre 2D et 3D 

La ligne devient mince entre les deux constructions. Autant en illustration qu’en animation, on s’amuse à alterner entre les deux dimensions. C’est bien à dire que la 2D se prend parfois pour de la 3D, et vise versa.

Source : McDonald’s Monopoly                                           Source : Paper Boat

Source : Megogo Brand Identity

Vidéos et animations

On le constate depuis quelques années déjà, la vidéo s’impose comme un format incontournable et ce n’est pas près de changer. Les GIF sont toujours présents, mais leurs formats se raffinent et le regard cinématographique s’aiguise pour créer du contenu plus esthétique.

source : StumpTown Coffee  

L’animation prend ce même chemin et s’installe définitivement en 2019 à travers plusieurs actions.

Source : Mailchimp

Tantôt elle donne vie aux illustrations rétro, tantôt elle accompagne le parcours de l’utilisateur avec de petites interactions. Elle les incite à porter attention aux icônes et sillonne leur parcours. On la remarque davantage dans les logos, au point d’en influencer leur conception.

         Source : Tabbar Exploration                                               Source : Osmo

Une conscience approfondie de l’utilisateur 

En 2019, l’importance du UX et du UI n’est plus à défendre. La nécessité de ces spécialistes se fera encore plus sentir dans les prochaines années, alors que la conscientisation des utilisateurs face aux notifications et aux publicités s’aiguise. Que ce soit à l’aide de l’intelligence artificielle ou simplement par le biais de paramètres détaillés, il sera essentiel de leur donner l’occasion de choisir ce qu’ils veulent voir ou non.

Source : ThisGuyFawkes

Du design multi-plateforme aux innovations de demain

L’adaptabilité d’une plateforme Web ne s’arrête plus au téléphone mobile. Le numérique porté, la réalité augmentée, la transformation du chatbot et les assistants vocaux ne sont que quelques-unes des innovations avec lesquelles il faudra travailler dans les prochaines années.

Source : Nikita Resh pour le project: Logistics Corporate website | UX/UI Design

Même si les applications et leurs possibilités se complexifient, le désir de simplicité reste un moteur fort dans l’ensemble des conceptions qui ressortent en ce début d’année. Certains y voient une explication à la recrudescence des pages statiques et des one pager. On peut aussi y voir un argumentaire en faveur des applications Web progressives (PWA) qui ne sont pas exploitées à leur plein potentiel, encore aujourd’hui.

C’est aussi dans cette optique que de nouvelles expertises se développent. On peut entre autres penser au rédacteur UX, qui a pour rôle de guider l’utilisateur dans sa navigation tout en humanisant le contact avec la plateforme. Maîtrisant les codes du développement, du design et de la conception, cet expert s’assure de créer une balance entre la proposition narrative et l’expérience numérique qu’offre un site Web.

Quoi qu’il en soit, le Web design de 2019 est en mouvement et n’est certainement pas prêt à ralentir. La question qui demeure : quelles seront les tendances qui survivront à ce tourbillon numérique ? Il faudra lire notre prochain palmarès pour le savoir !

Véronique Langlais