L’analyse de données numériques: terminées les formules magiques!

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tous les marketeurs et publicitaires le savent depuis bien longtemps (et ce, bien avant l’apparition du numérique) : les données sont au cœur de campagnes publicitaires et de communications réussies.

Toutefois, les volumes de données à traiter sont de plus en plus considérables, alors que les « gurus de l’analyse », qui nous suggèrent tous un outil miraculeux ou une technique infaillible, apparaissent proportionnellement plus nombreux.

Stéphane Hamel et le « Radical Analytics »

Selon Stéphane Hamel, spécialiste de l’analytique entendu à l’occasion du Web à Québec 2017, il faut se méfier des formules magiques! Il n’y aurait pas d’indicateur de performance universel qui puisse faciliter l’analyse des données et établir UN standard à suivre. Les KPIs ne sont pas infaillibles et ne peuvent être considérés, seuls, dans le domaine du « Digital Analytic ». Mais alors, par où commencer dans l’analyse de ses données? Stéphane Hamel propose le « Radical Analytics »!
Selon cette approche, l’analyse des données doit permettre à une organisation d’arriver à une décision optimale et réaliste, en ne se limitant pas à l’analyse de données numériques.

Quelques principes de son approche

Simples et effectifs, ces principes ont de quoi nous inspirer dans l’analyse des données de nos diverses campagnes à venir :

  • Soyez « Agile » : suivez-en les principes !
  • Arrêter de demander et proposez des solutions : offrez des alternatives, suggérez des objectifs et des KPIs ou des solutions A/B!
  • Pensez « DMAIC » : Define-Measure-Analyze-Improve-Control. Il n’existe pas de processus d’analyse digital. C’est pourquoi il vaut mieux utiliser un bon vieux processus de résolution de problème et d’optimisation des processus comme celui-ci, selon Stéphane Hamel!
  • Ne demandez pas l’approbation de votre direction pour chaque initiative : faites plutôt des expérimentations à petite échelle qui parleront d’elles-mêmes !

Pour ceux qui auraient manqué la conférence de Stéphane Hamel au Web à Québec, vous pouvez retrouver tous les principes du  « Radical Analytics » dans un de ses articles !

Camille L. De Serres