Dans le domaine du marketing numérique, de nombreux professionnel(le)s ont tendance à utiliser un vocabulaire technique ponctué d’anglicismes, d’abréviations, d’acronymes et de sigles en tout genre, sans même s’en rendre compte.

C’est pour quoi, chez Kabane nous avons décidé de vous préparer un glossaire consacré au webmarketing et au référencement. D’une pierre deux coups, nous profitons de la mise en ligne officielle de notre lexique pour vous expliquer l’utilité d’un glossaire pour votre site Internet.

 

Pourquoi faire un glossaire?

Un glossaire est un lexique spécialisé. Il donne soit la définition, soit la traduction d’un terme. Il permet d’aider vos lecteurs et vos clients à mieux comprendre votre métier, ou votre domaine d’activité. Pour un blogue spécialisé, un glossaire permet de faciliter la compréhension de tous les termes sans que les lecteurs n’aient à quitter l’article qu’ils sont en train de lire. En plus d’améliorer l’expérience de navigation de vos visiteurs, cet outil permet aussi d’améliorer votre référencement naturel.

En effet, en créant du contenu répondant aux besoins de vos visiteurs, tout en vous assurant que votre site soit facilement accessible aux moteurs de recherche, votre glossaire va contribuer à votre stratégie SEO. À condition bien sûr de respecter quelques règles.

 

C’est la qualité des contenus qui prime, et non la densité de mots clés!

Pour cela, rédigez vos définitions de manière simple et pédagogue. N’oubliez pas que l’objectif est de faciliter la lecture et la compréhension de votre site. Le contenu de votre glossaire doit aussi correspondre à la ligne éditoriale de votre site et répondre aux questionnements des internautes. Évitez de vouloir en rajouter plus qu’il en faut et concentrez-vous sur la rédaction d’un contenu de qualité et utile.

Ne construisez pas votre glossaire POUR Google, éviter la suroptimisation et l’ajout de mots clés abusifs. Garder toujours en tête que pour que Google s’intéresse à votre contenu il faut d’abord que celui intéresse les internautes.

 

Un glossaire: une stratégie de rétention

Que ça soit pour un blogue ou un site de marque, capter l’attention de vos visiteurs est un enjeu crucial. Pourtant lorsque vos visiteurs ne comprennent pas un terme, ils vont par automatisme, rechercher ce dernier dans Google. À ce moment-là, ils quittent votre site et risquent de se rendre sur un site concurrent. Avec un lexique regroupant l’ensemble des mots-clés à connaître, les visiteurs qui souhaitent en savoir plus ne seront plus tentés de quitter votre site. Certains plugins WordPress offrent même la possibilité d’afficher les définitions après un simple survol du curseur.

Survol de curseur - Glossaire

 

Autre avantage à ne pas négliger: la génération de pages vues supplémentaires. En fonction de la manière dont vous éditez votre glossaire, vous pouvez ajouter automatiquement des liens dans le contenu de votre site, vers les définitions. Ainsi lorsque l’utilisateur clique sur un mot-clé, il est redirigé vers une nouvelle page et passe donc plus de temps sur votre site. Ce point est particulièrement intéressant si vous monétisez votre site, car cela va contribuer à augmenter vos chances de clics sur vos publicités.

 

L’installation du glossaire

Pour créer un glossaire sur votre site, plusieurs solutions s’offrent à vous. De nombreux plugins sont disponibles sur WordPress. Chacun propose des fonctionnalités différentes comme la possibilité d’ajouter des images et des info-bulles ou de permettre aux visiteurs de soumettre des termes. Par exemple, pour le glossaire Kabane nous avons choisi le plugin «CM Tooltip Glossary» car il permet à la fois l’ajout d’info-bulles ainsi que l’ajout de liens vers le glossaire dès que les termes définis sont utilisés dans le reste site.

Vous pouvez également éditer votre glossaire en ajoutant une page dans le contenu de votre site. Dans ce cas toutes les définitions seront à la suite (classées par ordre alphabétique de préférence) et comprendront la même URL.

Autre possibilité, créer un article normal (mot clé + définition), intégré à une catégorie spécifique «glossaire». Cependant un plugin vous permettra d’automatiser le classement par ordre alphabétique. Alors qu’en ajoutant une catégorie et des articles normaux, vous risquez de devoir faire des modifications dans le code ou de devoir mettre à jour la page manuellement à chaque ajout de définition.

 

Marine Lucet