À moins que vous soyez partis en vacances à Wabush, vous avez forcément entendu parler de la folie Pokémon Go. Pourtant alors que le jeu de Niantic a été officiellement lancé sur le marché canadien cette semaine, Pokémon Go a déjà fait de nombreux adeptes.

Vous avez sûrement remarqué des petits groupes de personnes se promener les yeux rivés sur leurs téléphones intelligents au cours des derniers jours. C’est normal, ils chassent des Pokémons. Pour ceux qui étaient vraiment partis en vacances, Pokémon GO est un jeu de réalité augmentée. Il permet à ses utilisateurs de capturer des Pokémons en se déplaçant dans de vrais lieux, à la manière d’un véritable dresseur. D’abord sorti le 6 juillet aux États-Unis, au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande, le jeu est devenu un phénomène mondial qui bat tous les records.

Trois jours seulement après son lancement, Pokémon Go a fait grimper la cote boursière de Nintendo de près de 41% et aurait engrangé près de 14,04 millions de dollars de gains depuis son lancement selon SuperData. Autre signe de son succès, le jeu comptabilise actuellement plus d’utilisateurs que Tinder.

 

Pourquoi s’intéresser à Pokémon Go ?

Au-delà de l’audience conséquente de Pokémon Go, tout l’intérêt du jeu pour les annonceurs réside dans sa nature même. Pour la première fois, on a affaire à une application de réalité augmentée qui se veut ludique et accessible. Ce jeu permet aux mobinautes d’utiliser une application de réalité augmentée tout en interagissant avec leur réalité quotidienne. Des Pokémons peuvent donc se trouver dans votre appartement, au restaurant, dans la rue, au musée et même au bureau ;).

L’application a aussi un aspect social et communautaire puisque les joueurs s’échangent des conseils et des anecdotes sur les Pokémons qu’ils ont capturés et les batailles qu’ils ont gagnées. Des rassemblements de dresseurs sont même organisés un peu partout en ville et de nombreux sites / forums spécialisés ont fleuri sur la toile ces derniers jours. Les joueurs de Pokémon Go sont très engagés, et passent beaucoup de temps sur l’application. En effet, les dresseurs en herbe utilisent en moyenne l’application 43 minutes par jour, soit plus que Instagram, Messenger et Snapchat.

 

Autre fait intéressant pour les annonceurs, Pokémon Go est un jeu intergénérationnel qui dépasse la sphère geek. La moyenne d’âge des adeptes, nostalgiques de l’époque où ils chassaient sur leur GameBoy, approche la trentaine. N’oublions pas que Pokémon existe depuis plus de 20 ans et a, au fil des années, développé une véritable connexion émotionnelle avec ses joueurs. Certaines personnes sont fans depuis des années tandis que d’autres, qui aimaient Pokémon lorsqu’ils étaient enfants, choisissent de jouer par nostalgie. En plus, à la différence de Clash of Clans ou de Candy Crush, Pokemon Go fait sortir les gamers dans la rue. Raison de plus pour en profiter!

 

Quelles opportunités pour une entreprise locale?

Bien évidemment, ce phénomène n’est pas passé inaperçu auprès des marketeurs. S’il est déjà possible d’acheter des objets virtuels tels que des incubateurs, des boucliers, des leurres, des œufs de Pokémon, etc. pour accéder à des niveaux supérieurs, les créateurs du jeu sont déjà en train d’envisager de le monétiser par la publicité. À ce sujet le patron du studio Niantic Labs, a déclaré au Financial Times, que Pokémon Go allait bientôt intégrer des lieux commandités à son business model.

 

 

Pas de panique, on s’explique !

Certains lieux stratégiques pour les joueurs comme les Arènes et les Pokéstops sont localisés sur des commerces réels ou des lieux touristiques (les points d’intérêts Google Maps). Certains de ces lieux ont d’ailleurs vu leur affluence considérablement augmenter depuis la sortie du jeu. Donc, si votre commerce est situé à côté d’un de ces points stratégiques, il est fort possible que de nombreux joueurs viennent jouer à proximité et fassent même des détours pour passer à cet endroit.

Vous l’aurez compris Pokémon Go est bien plus qu’un phénomène de gaming, c’est devenu un phénomène de société. L’aspect social et émotionnel offre de belles opportunités pour votre stratégie de marketing local. Mais avant de vous lancer, voici quelques conseils.

 

Procurez-vous l’application et inspectez les lieux

Avant d’aller plus loin, téléchargez l’application pour tenter de comprendre la nature du phénomène et de vous imprégner des codes du jeu. Ensuite, regardez si votre entreprise est un point stratégique du jeu (Pokéstop ou Arène) ou si des Pokémons sont cachés dans les allées de votre commerce. Si par chance des petits monstres se cachent chez vous, c’est le moment de le communiquer à votre audience. Et ça, les entreprises québécoises l’ont bien compris. Par exemple, La Maison Simons à Québec a offert 50$ en carte-cadeau aux 50 premiers joueurs qui captureraient un Pokémon en magasin.  Le Musée de la Civilisation a aussi surfé sur cette tendance pour augmenter son achalandage en suggérant aux joueurs de venir chasser au musée alors qu’on annonçait de la pluie.

 

Compte tenu de l’intérêt extraordinaire du public pour Pokémon Go, de plus en plus de commerçants proposent des initiatives pour capter l’attention des joueurs. Certains ont choisi un habillage spécial pour leur vitrine, d’autres des concours spéciaux ou même des réductions spéciales.

 

Acheter et placer des leurres dans votre commerce

À défaut d’avoir un Pokémon rare à proximité, si votre entreprise est au-dessus ou à côté d’un Pokéstop (un point de ralliement où se trouvent des Pokémons), vous pouvez déposer un « leurre » pendant 30 minutes. Alors, des Pokémon se rassembleront autour de votre entreprise et les joueurs, qui le verront sur l’application, ne tarderont pas à arriver eux aussi. Pour obtenir un leurre, vous devrez dépenser 100 « Poképièces », la monnaie interne du jeu. Pour obtenir cette monnaie virtuelle, vous devez utiliser de l’argent réel : 1 leurre coûtera entre 0,68$ et 0,99$, selon la quantité achetée. Par contre, chaque leurre ne dure que trente minutes, vous devrez donc déposer des leurres régulièrement si vous souhaitez attirer toujours plus de chasseurs.

Hormis ce petit inconvénient, l’achat de leurre peut être une stratégie intéressante pour les restaurants et les cafés, car pour chasser les monstres apparus grâce aux leurres les joueurs resteront un certain temps, et consommeront sûrement. Cela semble fonctionner à merveille puisque selon le propriétaire de la pizzeria new-yorkaise L’inizio Pizza Bar en activant cette fonction leurs ventes ont bondi de 75% cette fin de semaine là.

 

Restez à l’affût et soyez créatif!

Vous l’aurez compris, les opportunités de business offertes par Pokémon Go sont immenses, et ça n’est que le début! On ne sait pas combien de temps l’engouement va durer, mais si Niantic en vient à monétiser le jeu auprès des annonceurs, Pokémon Go fera peut-être bien partie de votre prochain plan de communication de par l'engagement qu'il crée. Attention tout de même, si vous choisissez de communiquer sur ce nouveau phénomène, ne vous précipitez pas et bâtissez une vraie stratégie. Il y a du potentiel, ça serait dommage de passer à côté. Attirer du monde c’est bien, mais faut-il encore pouvoir les convertir en client et les fidéliser. Donc, comme toutes actions stratégiques commencez par définir vos objectifs et proposez une expérience ludique à vos clients.

Bonus: Comme tout buzz qui se respecte, une déferlante de vidéos et de mèmes s’abat sur les internet !