La combinaison du SEO et de l'UX Design forment la strategie SXO

 

Le SEO et l’UX Design sont deux facteurs essentiels à prendre en compte dans la conception et la réalisation d’un site Web pertinent et efficace sur les moteurs de recherche. Pour ce faire, il convient de comprendre l’importance et l’impact de l’expérience utilisateur sur le référencement naturel aujourd’hui. La combinaison de ces deux phénomènes font naître une nouvelle approche appelée le Search Experience Optimisation ou SXO.

Le SXO est-il une nouvelle stratégie SEO à adopter ou simplement un complément à l’UX Design? Pour répondre à la question, Kabane vous éclaire à travers ces 5 conseils pour bien réussir votre stratégie SXO.

 

1. Soigner le design de son site

Le design doit devenir un incontournable de toutes les stratégies SXO

 

Soigner le design de son site est la première étape sur laquelle porter son attention. Il arrive que l’on veuille se démarquer de ses concurrents par l’usage de technologies complexes et innovantes, mais en commençant par cette démarche, on perd trop souvent l’essentiel : l’utilisateur. Opter d’abord pour un design moderne, attractif et surtout responsif, c’est augmenter la rétention des internautes sur son site et voir ainsi augmenter son volume de pages visitées par session.

 

2. Une navigation fluide dans un site structuré

Un utilisateur se rend sur un site en ayant toujours une intention ou un besoin précis. On se demande parfois pourquoi notre site possède un taux de rebond élevé alors que l’on croit avoir répondu aux attentes de l’utilisateur. Il faut comprendre que la page d'atterrissage doit être structurée de manière à ce que l’information soit facile d’accès. Cette structuration passe à la fois par l’aspect graphique, avec des choix UX sur l’agencement de l’information, mais aussi par l’aspect SEO ;

  • Choisir les entrées de son menu pour favoriser une navigation fluide,
  • Structurer les headings (H1 pour le titre principal de la page et H2 pour les sous-sections),
  • Remplir les balises <meta> de ses pages et les attributs ALT des images
  • Recourir à l’usage de calls-to-action pertinents.

Ces éléments joueront sur l’expérience utilisateur et le taux de rebond de votre site.

 

3. Privilégier le contenu de qualité grâce à une étude de mots-clés

Lorsqu’il s’agit de référencement naturel, on pense bien entendu au contenu. Les moteurs de recherches sont friands des pages proposant des contenus adaptés aux internautes qui cherchent une information particulière. Une étude des mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner est toujours un incontournable en  stratégie SEO. Cette pratique devient donc aussi important pour votre stratégie SXO. L’insertion de mots-clés dans une page peut permettre de faire du netlinking (consistant à développer le nombre de liens hypertextes externes ou backlinks redirigeant vers un site ou une page web dont nous voulons faire la promotion) entre les différents contenus de votre site. Ainsi, l’usage de liens internes et externes améliorera le positionnement de votre site sur les réseaux de recherche, mais proposera aussi une expérience utilisateur simplifiée pour les internautes.

 

4. Ne jamais négliger la vitesse de son site

L’un des facteurs critiques pouvant nuire aux performances de votre site est sa vitesse de chargement. L’utilisateur souhaite accéder au contenu rapidement. Il faut donc éviter tout élément qui pourrait alourdir la page de destination afin de ne pas risquer d’allonger le temps d’attente et donc possiblement d’augmenter le taux de rebond de votre site Web. Pour se faire, plusieurs pratiques SEO peuvent prévenir et même éviter cette situation.

Tout d’abord, il convient de cibler ces éléments perturbateurs avec des outils tels que PageSpeed Insight tool de Google, dans lequel vous pourrez cibler les problèmes de votre site pouvant limiter sa vitesse. L’outil propose des solutions concrètes pour améliorer le temps de chargement et donc l’expérience utilisateur.

Le poids des images est souvent l’élément perturbateur numéro 1 de la vitesse de chargement. Un site possédant des images trop nombreuses et trop lourdes (problème majeur pour les sites e-commerce par exemple), surcharge ses bases de données et donc le temps de chargement. Optimiser ses images devient donc un enjeu important en termes d’expérience utilisateur. Commencer par la réduction du poid de celles-ciavec des outils en ligne de compressions d’images comme compressor.io ou même des logiciels comme ImageOptim est un bon début.

 

5. Analyser les parcours utilisateurs pour définir des personas

La définition de personas est une étape indispensable pour chaque stratégies SXO

 

Connaître les parcours utilisateurs, c’est connaître le comportement et les besoins de ses utilisateurs. La définition de personas doit devenir un enjeu de toutes vos stratégies SXO. L’usage d’un outil comme la section « Flux de comportement » de Google Analytics peut permettre d’extraire des parcours utilisateurs types, à partir de données concrètes, tout en définissant des pages de destination clés à optimiser en fonction de vos KPIs. L’analyse de ces données deviendra une base solide dans la définition de vos personas et l’orientation de la stratégie SXO à adopter.

 

Benoit Campagnaud

 

Source

– https://fr.oncrawl.com/referencement/the-importance-of-ux-in-seo-2/

– https://ircf.fr/actualites/sxo-nouvelle-approche-seo/

– https://www.3w-online.net/actualites-digitales/sxo-fusion-seo-ux/

– https://www.searchenginejournal.com/seo-guide/where-seo-and-user-experience-ux-collide/

– https://searchengineland.com/seo-ux-success-286638