1re journée du WAQ 2019 : résumé des conférences

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La première journée du WAQ 2019 est maintenant derrière nous. Inspirée par les conférenciers qu’elle a rencontrés, l’équipe Kabane vous offre un résumé de ses apprentissages.

 

Things That Don’t Have a Thing To do With Graphic design d’Aaron James Draplin

Le graphiste, auteur et fondateur de Draplin Design Co a offert une conférence très intime où les nombreux auditeurs ont eu l’impression de faire une rencontre complète de la famille du conférencier.

Au travers de la conférence, il affirme que la job de designer graphique ne se limite pas simplement au 9 à 5 et qu’elle ne doit pas se limiter au bureau. Les convictions, la famille, les ami(e)s, la politique sont tous sujets à une expression et une production graphique.

Il a été possible de rencontrer un très talentueux designer, son côté vrai, humain, humble, insoumis et irrévérencieux.

À retenir : le design graphique est un exercice quotidien, rapide, simple et généreux dans certains cas.

 

Beyond Google : How to attract relevant traffic through diverse channels de Ross Simmonds

Ross expliquait lors de sa conférence que Google ne doit pas être le seul levier pour générer du trafic. Avec les changements d’algorithmes, Google et Facebook travaillent uniquement pour leur propre intérêt et ceux de leurs actionnaires.

Il est notamment possible de constater, par exemple, une augmentation des publications, mais une baisse des interactions sur Facebook. Le but est de désormais travailler sur différentes plateformes pour gagner en trafic qualifié : Medium, Quora, Slack, forums, groupes Facebook, etc.

À retenir : Content is not longer king, distribution is!

 

Déclarons la guerre au contenu médiocre qui pollue nos vies numériques de David Desjardins

Avec les changements d’algorithme et l’augmentation du nombre de publications par page, le réflexe de plusieurs personnes est de se dire que si tout le monde publie plus, on doit publier plus. Pourtant, malgré le nombre grandissant de contenus, le temps d’attention des audiences n’augmente pas en conséquence.

Cette abondance d’information, malheureusement, apporte souvent un désintérêt. Une entreprise a donc intérêt à revoir son rôle afin d’atténuer les conséquences de ses actions sur la société. Le conférencier a par la suite proposé plusieurs solutions pour aider les entreprises à rédiger les mots justes pour faire résonner leurs marques.

À retenir : Internet n’est pas une poubelle!

 

Designing designer’s time de Tin Kadoic

Lors de sa conférence, Tin Kadoic, Designer Lead chez Airbnb a abordé le travail et le rôle du designer. Dans le train-train quotidien, il peut être difficile de garder ses objectifs en tête.

Il est toutefois important pour le designer de connaître les dernières technologies. Il doit aussi s’assurer de se réserver du temps pour ce qui compte vraiment pour lui dans une journée. Il doit aussi prendre un moment pour réfléchir et nourir son processus créatif.

À retenir : Design your career like you would design a product.

 

Creative Leadership de Lina Nilsson

Bien que plusieurs designers soient passionnés par leur métier, très peu sont préparés afin de devenir de bons leaders. C’est toutefois possible de les faire passer du « doing » au « leading ».

Lina Nilsson, lors de sa conférence, a noté 10 qualités (traduction libre) qu’un leader peut choisir d’avoir.

  1. La fondation : communiquer efficacement et partager l’information.
  2. Avoir des followers : démontrer son expertise afin d’obtenir la confiance de son équipe.
  3. Être visionnaire : donner les directions, partager de l’inspiration et avoir des points de vue.
  4. Avoir une attitude positive : être authentique et toujours trouver l’angle positif.
  5. Créer un environnement optimal d’innovation : régler des atteintes claires pour créer l’autonomie.
  6. Accepter l’échec : partager ses erreurs et apprendre d’elles.
  7. Accepter la diversité : diversifier son équipe pour faciliter la collaboration.
  8. Favoriser la productivité : être humble, démontrer le respect et écouter.
  9. Soutenir son équipe : leur parler, toujours demeurer calme pour éliminer les obstacles.
  10. Coacher son équipe : apprendre à donner des critiques constructives, croire en son équipe et reconnaître l’effort.

À retenir : Most leaders are made, not born.

 

Les vols d’Alexi d’Alexi Roy

La stratégie du conférencier Alexi Roy pour atteindre plus de 225 000 abonnés Facebook :

Première étape : Rejoindre son groupe d’amis et de famille sur Facebook

Deuxième étape :

  • Aller chercher la presse (radio, journaux, télé)
    • Radio : Lister toutes les stations de radio, les émissions et les animateurs. Cibler les recherchistes, ce sont des réels alliés.
    • Journaux : Les versions papiers, oui, mais surtout les articles web et le repartage. Il est important de prendre nous-mêmes la photo pour bien se mettre en valeur.
    • Télé : Saisir les opportunités, relancer même après un « non », donner un « show » tout en restant professionnel!

Troisième étape : Son blogue

La stratégie Triforce (référence à Zelda)

  • Viral : Des contenus qui font parler (ex : des chats, toujours des chats).
  • Recherche : Des articles qui ont un potentiel d’être recherchés sur les moteurs de recherche (ex : Visiter New York : 16 attractions à ne pas manquer).
  • Lien : Intégrer des liens dans les articles pour être cité comme une référence. Toujours bon pour le référencement naturel et être aimé de notre ami Google.

À retenir : The money is on the list : une fois que la cible est dans ta liste de contact, il est possible d’être en contact direct avec elle.

 

 

The end of Marketing : The new age of the real de David Amerland

David Amerland expliquait durant sa conférence que nous avons besoin de travailler sur une nouvelle vision du marketing et non d’accroître la donnée pour comprendre le comportement des acheteurs. L’acte d’achat est devenu un réel enjeu avec cette abondance donnée, les interactions sont complexes et l’internaute est plus conscient qu’auparavant (recherche sur des forums, différents concurrents, recherche de l’exactitude du prix en magasin sur son mobile, etc.).

L’idée est de travailler sur l’aspect humain, l’empathie des prospects pour les toucher et les conquérir pour tendre à l’acte d’achat et les fidéliser par la suite. Plusieurs canaux de distribution sont possibles, il est pertinent de travailler sur une logique cross canal afin d’établir une stratégie efficace.

À retenir : La clé est de travailler sur la perception du prospect sur les différents canaux pour qu’il soit imprégné de façon optimale.

 

À demain, pour le résumé de la 2e journée du WAQ 2019. D’ici là, suivez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram!