Démarrer ses médias sociaux : le cas de l'ACRGTQ


Pour une organisation ou une entreprise, investir les médias sociaux se planifie minutieusement. Les plateformes sociales doivent être préparées, gérées et alimentées de contenus réfléchis en fonction des objectifs de l'organisation et des préoccupations de la cible. Le cas de l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) permet de souligner les grandes étapes de la mise en place des médias sociaux par une organisation.


Contexte

En 2016, l'ACRGTQ a mandaté Kabane de mettre en place, d’animer et de créer le contenu des pages Facebook et LinkedIn de son organisme, et ce, pour une durée de trois mois. L’équipe de Kabane et celle de l’ACRGTQ étaient déterminées à rendre l’arrivée de l’organisation sur les médias sociaux à la fois simple, graduelle, pertinente et sécuritaire.

Défi

En investissant les médias sociaux, l’ACRGTQ souhaitait mobiliser les professionnels du domaine de la construction fédérés sous l’ACRGTQ et se bâtir une audience représentative des membres de l’ACRGTQ grâce à des contenus axés sur l’humain. Les médias sociaux de l’ACRGTQ devaient susciter fierté, appartenance et engagement auprès de tous les membres de l’ACRGTQ et des travailleurs de la construction.

Réalisations


1- Gestion des médias sociaux

Avant toute chose, il a fallu préparer les plateformes LinkedIn et Facebook et mettre en place une charte éditoriale pour communiquer simplement à tous les collaborateurs les orientations de l’ACRGTQ sur ses médias sociaux. Kabane a également mis en place une stratégie de contenu détaillée, appuyée par un calendrier éditorial, une nétiquette et un protocole de modération des commentaires.


2- Création de contenus

Afin de générer du contenu qui intéresse notre cible, nous avons choisi concentrer nos efforts sur des contenus originaux de qualité mettant de l’avant les travailleurs derrière les grands chantiers du Québec. De courtes capsules vidéos adaptées aux médias sociaux ont été créées à partir de la visite de 3 chantiers importants de la province. Ces visites ont également été l’occasion de constituer une banque de photos permettant de faire vivre l’histoire des travailleurs rencontrés au-delà des vidéos, à travers du contenu de type storytellingD’autre part, les grands chantiers visités ont été à l’origine de séries de contenus graphiques (ou « dataviz »), permettant de mettre en image des données impressionnantes et intéressantes sur les chantiers. Enfin, le contenu original a été bonifié par une curation de contenus hebdomadaire, permettant de faire ressortir du contenu positif sur l’industrie de la construction au Québec.


Résultats

La stratégie de valorisation des professions du domaine de la construction s’est avérée redoutablement efficace, peut-être parce que les représentations positives de l’industrie sont rares dans le paysage médiatique actuel. La décision d’investir dans 3 capsules vidéos est confirmée par des résultats inespérés. Les vidéos « originales », sous-titrées et directement mises en ligne sur la page Facebook ont une performance exceptionnelle.

Quelques chiffres

27 617  : La portée moyenne non payée des vidéos publiées
14 % : Le taux d’engagement exceptionnel pour les vidéos  
Plus de 700 : Les mentions « J’aime » de la page ont été majoritairement générées par le trafic créé sur la page par les publications des vidéos 
65 700 vues uniques : Les vues enregistrées pour les 3 capsules de l’ACRGTQ!


Enfin, l’audience bâtie jusqu’à ce jour est relativement représentative des membres de l’ACRGTQ sur Facebook. L’objectif, de rendre les membres de l’ACRGTQ fiers de leur profession, ne peut être mesuré avec certitude. Ceci dit, le grand nombre de partages et la nature positive d’une majorité de commentaires laissent croire que les médias sociaux de l’ACRGTQ contribuent au sentiment de fierté de nombreux travailleurs œuvrant dans le domaine de la construction. 


La création d’un sentiment d’appartenance envers l’ACRGTQ est certainement en cours, puisqu’un nombre grandissant de personnes s’intéresse à la page Facebook de l’organisation!